MHSC par

Le jour où Robert Nouzaret a kidnappé un agent de joueurs...

Commentaire(s)
Robert Nouzaret, ici au côté de Louis Nicollin à la Mosson.

Tout juste retraité, après avoir quitté son poste de directeur de la cellule de recrutement du centre de formation du MHSC, Robert Nouzaret (77 ans) a raconté à nos confrères de France Bleu Hérault une anecdote datant de près de trente ans, une époque où il officiait déjà au MHSC en tant que directeur sportif : le kidnapping d'un agent de joueurs ! "J'ai kidnappé un agent de joueurs pour qu'il nous rende l'argent qu'il nous avait piqué. Je connaissais son épouse, elle habitait à Paris, et on était allé le chercher avec des costauds bien comme il faut. On est arrivé chez elle, elle nous a ouvert, on jouait avec les enfants, on attendait que le mec arrive. Et quand il est arrivé (...) il s'est aperçu de quelque chose donc il est reparti en courant. On lui a couru derrière, on avait un sprinter avec nous qui l'a choppé, par les escaliers, à l'arrivée de l'ascenseur. On l'a mis dans l'ascenseur et on est parti loin", a raconté Nouzaret, hilare.

"On l'a mis dans une maison de pêcheur à Sète", a-t-il poursuivi. "Bon, ça a duré deux ou trois jours. On le faisait venir tous les matins, pour discuter de la façon dont il allait nous rembourser. Lui considérait qu'il avait perdu, mais personnellement je l'ai échappé belle.. L'avocat du club disait tous les jours à Loulou (Louis Nicollin, le président du club, ndlr) qu'on était des bargeots et il avait raison. On a pris des risques, mais tout s'est bien terminé, il n'y a pas eu mort d'homme..."